ProJeuneS 1.0 | © ProJeuneS asbl 2017 | Mise à jour : 2017 | Mise à jour : 22.05.2017 ||  Reader - Flash player - Firefox   |  



Bloc-notes

Le Bloc-notes c'est l'actualité de nos OJ et de nos partenaires associatifs, en temps réel.


À l'attention des parlementaires PS : ProJeuneS contre le TSCG

Article créé le 14-01-2013

À l’attention des parlementaires PS (copie conforme aux membres du bureau du PS)



Chers Camarades,

Chères Camarades,



Dans les jours à venir, vous serez amené.e.s à vous prononcer sur le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) en Europe. En tant que représentants d’organisations de jeunesse socialistes, nous vous appelons à ne pas ratifier ce Traité.



Le TSCG contient – à tout le moins - deux mesures dangereuses pour notre démocratie et notre bien-être. Tout d’abord, la « règle d’or » (art 3 du Traité) qui durcit les critères de Maastricht en plafonnant les déficits publics à 0,5 % du PIB. Une telle disposition est purement idéologique et aura pour conséquence de priver les États européens de toute possibilité de mener une quelconque politique de relance véritablement ambitieuse. Au contraire, elle renforcera la contraction actuelle de l’activité économique entraînant une diminution des rentrées fiscales d’une part et une augmentation des dépenses sociales d’autre part et donc un approfondissement du déficit public. À moins que la solution ne soit de diminuer drastiquement les dépenses sociales ou, en d’autres termes, de mettre petit à petit à mort notre état social !



En plus du carcan imposé par la « règle d’or », l’article 4 du Traité impose aux États dont la dette publique est supérieure à 60 % du PIB de réduire celle-ci à raison d’un vingtième par an. Vu la croissance quasi nulle que nous pouvons observer actuellement, respecter ce rythme nous mènerait, dans le moins pire des scénarios, à des décennies d’austérité ! Il est clair que, dans cette hypothèse, toute perspective de relance et de transition énergétique serait exclue.



Enfin, accepter le TSCG reviendrait pour les élus du peuple à s’auto-saborder. Accepter ce traité, c’est accepter de mettre le budget de l’État et des entités fédérées sous le contrôle total des institutions européennes. Des instances qui ne sont élues par personne, mais auxquelles on donnerait tout pouvoir pour sanctionner les États qui ne respectent pas leurs diktats !



Notre état-social, dont nous sommes à juste titre très fiers, a été construit et conquis par le combat de tous et toutes rassemblé.e.s dans des organisations socialistes syndicales, mutualistes et politiques. Nous ne pouvons accepter de voir toutes ces conquêtes démantelées au nom d’un certain « réalisme européen ». Nous avons besoin d’un véritable projet pour l’Europe, d’un projet socialiste. Nous sommes tous opposés au projet d’une Europe libérale que les forces réactionnaires de droite veulent nous imposer. Les hommes et les femmes de gauche doivent inciter à un changement démocratique dans les parlements nationaux et au parlement européen. Refuser ce Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) en Europe est une première étape indispensable. C’est pourquoi nous vous demandons de vous y opposer par votre vote au Parlement.



Salutations socialistes et militantes



Guéric Bossmans - Président de ProJeuneS

David Cordonnier - Président du MJS

Coline Maxence - Secrétaire générale de Latitude Jeunes

Céline Moreau - Coordinatrice des Jeunes FGTB



Télécharger la version PDF